L’entreprise publique RTE, gestionnaire du réseau de transport de l’électricité, a publié le 25 octobre dernier son rapport sur l’évolution du système électrique de la France. Il s’agit d’une étude approfondie baptisée « Futurs énergétiques 2050 » qui, contrairement aux rapports antérieurs, est une prospective à 30 ans et non plus à 10 ou 15 ans comme précédemment.

La protection de la planète n’est pas un marché ! 

La COP26 s’est tenue du 1er au 12 novembre. Face aux conséquences du dérèglement climatique qui se font sentir partout sur la planète, l’enjeu principal est maintenant de limiter le réchauffement climatique à 1,5°. Il y a urgence ! Pourtant c’est le constat d’échec qui prime avec une lenteur criminelle dans les décisions. Ce n’est pas une COP historique ! En effet les engagements pris « pourraient » permettre un niveau de 2,4° à la fin du siècle. Rappelons que le 1er rapport du GIEC date de 1990, la 1ère COP (Berlin) en 1995.

En France, les émetteurs de CO2 sont principalement : les transports (dont routiers) 29%, l’agriculture 17%, le résidentiel (logements) 16%, les déchets 4%, l’industrie 30% (dont production de l’énergie 9%).

Une figure militante s’en va

Guy Texier nous a quittés. Avec sa disparition, c’est une immense figure militante de Loire-Atlantique qui s’en va à l’âge de 83 ans, après avoir livré son dernier combat contre une longue maladie. Il aura consacré sa vie à défendre les travailleurs, à se battre pour le progrès et la justice sociale, et jusqu’au bout, au service de la transmission de la mémoire.

La crise et l’augmentation incessante des dépenses étudiantes ont plongé des milliers d’étudiants dans l’extrême précarité. Pour subvenir à leurs besoins et payer leur année d’études, la moitié des étudiants et des étudiantes sont dans l’obligation de se salarier, mettant en péril leur année universitaire.

Suite au dernier rapport annuel sur l’état de la fonction publique remis par le gouvernement le 22 octobre 2021, une étude du site Fipeco pointe les inégalités d’accès aux services publics selon les territoires. Et le constat est alarmant dans notre région.

A paraître début 2022, aux éditions du Petit Pavé, «100 ans de communistes en Loire-Atlantique (1920-2020)». Trois questions à Jean-Yves Martin, historien, sur cette parution.

Pourquoi ce livre ?

Il fait suite au centenaire du PCF 1920-2020, dont les initiatives n’ont pu être qu’en partie tenues, ayant été perturbé et retardé par l’épidémie et ses confinements répétés. Il comportait une exposition, des conférences et spectacles sur internet, devenues des vidéos toujours consultables sur le site pcf-44.fr, et une page Facebook collectant les témoignages de camarades. Ce livre est le fruit du travail collectif d’une petite équipe qui y travaille depuis plus d’un an : Pierre Daguet, Pascal Divay, Michel Rica, Clément Chebanier, Véronique Mahé, Yann Vince et moi-même.

Le 21 novembre prochain, grand rassemblement à Paris contre la vie chère, pour des salaires et des pensions dignes. Cette manifestation à l'appel de Fabien Roussel, notre candidat à l'élection présidentielle doit être un événement politique marquant, un rassemblement significatif par la participation et par la variété des secteurs d'activités représentés.

En Loire-Atlantique des transports en car sont organisés au départ de :

- Saint-Nazaire :  5 H 30 devant la base sous-marine
- Nantes            :  6 H 30 gare routière quai Baco

Inscription au 02 40 35 03 00, nous comptons sur votre mobilisation

1 - Une vraie liste de paradis fiscaux: Inclure le Luxembourg, la Belgique, les Pays Bas et l’Irlande qui pratiquent des taux d’impositions quasi nuls sur certaines opérations boursières, sur les plus values, sur les trust, sur le commerce des plateformes (GAFA).

Dimanche 17 octobre 2021 - 13h30

Samedi 16 octobre
- 14h 00 : Inauguration d’une plaque en hommage à Jules Auffret, Marc Bourhis et Guy Môquet au cimetière du Petit Auverné
- 15h 00 : vente dédicace du livre « En vie, En joue, Enjeux » sur les 50 otages à la médiathèque de Châteaubriant
- 20h 30 : conférence de Thomas Fontaine, directeur du Musée national de la Résistance au théâtre de Verre

Après un an d’absence dû à l’épidémie de covid, la Fête de l’humanité a fait son grand retour et, vu le succès, on pourra dire qu’elle était attendue.

Bien évidemment, le stand fédéral du Parti communiste de Loire-Atlantique était lui aussi de la partie. Avec un stand plus modeste que les années précédentes dû à une jauge restreinte (pas vraiment ressentie) par les mesures sanitaires encore en vigueur. Ce sont donc « seulement » 27 militants (mais quels militants) qui ont fait vivre le stand de fruits de mer tout au long d’un formidable week-end de retrouvailles.

Ce beau moment de fête, de débat et de politique a été marqué notamment par le discours de Fabien Roussel. Le candidat à la présidentielle 2022 a pu débuter sa campagne par un meeting sur la grande scène devant un public largement au rendez-vous.

A sept mois des élections présidentielles, le tableau se clarifie… un peu.

A gauche, EELV a enfin réussi à départager ses nombreux prétendants. Au terme d’une primaire ouverte qui n’aura rassemblé que 100 000 votants, l’eurodéputé Yannick Jadot a battu sur le fil l’économiste Sandrine Rousseau. D’aucuns y ont vu la victoire d’une tendance plus centriste et taillée pour la présidentielle sur le radicalisme déroutant de Rousseau. Sauf surprise, Jadot – dont le groupe avait voté la résolution du parlement européen criminalisant le communisme en 2019 – rejoindra la cohorte des candidats réformistes sur la ligne de départ à gauche en compagnie de la maire de Paris Anne Hidalgo, investie par le PS, et les sociaux-démocrates Jean-Luc Mélenchon investi par la France insoumise et Arnaud Montebourg, investi par sa personne.

Depuis l’abandon du transfert de l’aéroport vers Notre-Dame-Des-Landes, les Ligériens ont l’impression d’assister de l’improvisation. Or, il s’agit d’une partition pour pipeau très bien écrite lorsque l’on connaît les objectifs du chef d’orchestre : l’État.

La chose commençait fort en matière de communication avec ses « mesures exemplaires » : création d’un droit de délaissement spécifique, léger coup de pouce pour les aides à l’insonorisation, « ateliers du territoire » avec le Cerema (fumeux, mais pour faire des photos avec les élus) et promesse d’aider à l’accessibilité de l’aéroport. Aujourd’hui, nous avons d’autres annonces.

Depuis le vendredi 14 mai, la liste du « Printemps des Pays de la Loire », rassemblant 11 forces de gauche et écologistes pour les élections régionales des 20 et 27 juin est désormais officielle. Conduite par Guillaume GAROT, elle allie renouvellement, expérience et valorise celles et ceux qui s’engagent pour les autres.  Engagé.es autour d’un projet sans ambiguïté en matière de services publics, développement industriel, transition écologique, nos trois candidat.es ont la parole :  

Canton de CLISSON 
Pedro MAIA (PCF), 42 ans, Conseiller municipal de Gorges
Elsa PAQUIS-LAURENT (PCF), 31 ans, Câbleuse en électronique
Serge SAVARIAU (PCF), 60 ans, Dirigeant d’une association de pêche
Delphine BAELEN (PCF), 39 ans, Agent de contrôle SNCF

Le PCF est soutenu dans les cantons de Nantes 3, Nantes 4, Nantes 5 et Nantes 6 par la France Insoumise. Le PCF soutient la France Insoumise et les candidatures de Ségolène Amiot et Kévin Loquais dans le canton de Nantes 2. Le PCF soutient aussi les candidatures de Vincent Danis (PS) et Fabienne Padovani (PS) dans le canton de Nantes 1.

Pages

Souscrire à Fédération de Loire-Atlantique RSS