Au lendemain des élections européennes, l’Europe et la France se retrouvent devant un défi historique.

Dans de nombreux pays de l’Union européenne, l’extrême droite arrive en tête ou en seconde position et obtiendrait près de 200 élu.es, pesant ainsi plus fortement que jamais au Parlement européen. Les plus fortes progressions sont enregistrées en France par le Rassemblement national, en Italie par Fratelli d’Italia, au Pays-Bas par le PVV et en Allemagne par l’AFD. Cette progression des forces d’extrême droite est d’autant plus dangereuse qu’elle s’oppose frontalement aux immenses défis à relever sur le continent européen et aux réponses émancipatrices à y apporter.

Pour l'augmentation des salaires, l'abrogation de la réforme des retraites et de l'assurance chômage, la défense des collectivités et de nos services publics en ville comme à la campagne, nous manifesterons ce week-end. Nous répondrons par ailleurs aux décisions prises par les organisations en intersyndicale qui nous invitent notamment à entendre l’urgence sociale et environnementale et faire résonner les aspirations des travailleuses et des travailleurs lors du scrutin législatif à venir. Un scrutin dans lequel nous combattons l'extrême droite nourrie par la politique d'E.Macron, danger pour nos libertés et pour le vivre ensemble.

Les lieux de rendez-vous samedi 15 juin :
      -  Rassemblement à Nantes à 14H00 - Miroir d’eau
      -  Rassemblement à Saint-Nazaire à 11h00 - place de l’Amérique Latine
      -  Rassemblement à Châteaubriant à 11h - Hôtel de Ville
      -  Rassemblement à Ancenis à 10h - Station Ess

La Fédération de Loire-Atlantique du PCF tient à remercier les électeurs ayant soutenu la liste de la Gauche Unie pour le monde du travail menée par Léon DEFFONTAINES lors de ces élections européennes.

A l’heure de l'annonce de dissolution, du retour des politiques d’austérité, d'une extrême-droite aux portes du pouvoir, il est plus que jamais nécessaire de renforcer notre camp social, la gauche et les forces de progrès pour contester ces orientations et construire de nouveau un chemin d’espérance pour les Français dans le cadre des prochaines législatives comme après. Malgré le score du RN qui culmine à plus de 31% et une abstention encore bien trop élevée, notre campagne et le discours de notre tête de liste auront contribué à démasquer l’imposture de l’extrême-droite et de son programme antisocial. 

Le programme présenté pour les européennes par le Parti communiste français et ses alliés de la liste « Gauche unie pour le monde du travail » - Gauche républicaine & socialiste, l’Engagement et les Radicaux de Gauche, après le constat d’une construction européenne néolibérale et capitaliste qui a failli pour les classes populaires, propose de reprendre la main sur la destinée du continent.

« Je suis né à Amiens et suis issu d’une famille nombreuse : nous sommes quatre et mon père, fils d’agriculteur, a 15 frères et sœurs. Ma famille est ancrée dans le bassin d’Amiens depuis longtemps avec quelques ascendances en Irlande et en Belgique. J’ai adhéré à la JC à 17 ans, en 2013, en participant à ma première manifestation. C’était la découverte de la politique, car je ne suis pas issu d’une famille de militants.

En arrivant au Ministère de la Culture, Rachida Dati a donné l’impulsion à un projet de rapprochement des médias publics, réforme qu’Emmanuel Macron évoquait déjà en 2017 et que le Sénat a votée en 2023. Largement remaniée en commission, les députés s’apprêtent à l’examiner.

Les bombes tombent sur Rafah et nous disons toujours halte aux massacres, stop aux destructions et à la tuerie. La seule décision de suspendre les approvisionnements en armes américaines à Israël - dont les stocks seraient de trois à dix jours - pourrait être un moyen de contraindre Benyamin Netanyaou d’arrêter le carnage à Gaza. Pour construire une issue positive et pacifique à ce conflit, il faut créer l’État palestinien et le reconnaître, c’est la clef d’une paix durable.

Alors que la guerre continue sur le territoire palestinien, le conflit entre Israël et le Hamas a pris une autre dimension géographique au cours du mois d’avril. En bombardant une annexe du consulat iranien à Damas le premier avril dernier, la tension est montée d’un cran avec l’Iran, pays qui refuse de reconnaître la légitimité de l’État israélien depuis la révolution islamique de 1979. En réponse, l’armée iranienne a déclenché l’opération « Promesse honnête » dans la nuit du 13 au 14 avril avec une salve de 300 drones et missiles qui ont, pour la plupart, été interceptés par la défense anti-aérienne d’Israël. En ne visant ni zones urbaines ni pôles économiques et en prenant soin d’avertir les États-Unis au préalable, l’Iran tenait avant tout à affirmer sa position en tant qu’acteur régional puissant. Ainsi, en attaquant Israël sans passer par leurs alliés non-étatiques comme le Hamas, les houthistes et le Hezbollah, le gouvernement iranien met en avant ses propres capacités militaires. Par la suite, Israël a de nouveau répliqué sous la forme d’un bombardement symbolique ne causant que très peu de dégâts, mais visant la province iranienne où se situe le site nucléaire de Natanz.

La terrible nouvelle est tombée la veille de son départ en pré-retraite et son passage de témoin syndical. Pascal Pontac, figure locale de la direction de la CGT des Ports et Docks, est décédé subitement d’une crise cardiaque.

L’Humanité, c’est ce journal qui paraissait pour la première fois en avril 1904 et que le fondateur Jean Jaurès vouait, dès l’éditorial, à travailler à « la réalisation de l’humanité », à « réconcilier tous les peuples par l’universelle justice sociale », à en arriver à « une humanité réfléchissant à son unité supérieure dans la diversité vivante des nations amies et libres. »

Le scrutin du 9 juin sera marqué par une nouveauté en matière de procuration. Cette année, il existe trois manières de donner sa procuration. Tout d’abord, depuis la période du Covid, vous pouvez continuer à donner procuration à l’ensemble des électeurs, quelle que soit sa commune. Cependant, un électeur ne peut pas porter plus d’une procuration. Pour établir celle-ci, le mandant peut choisir entre les options suivantes :

Dans le cadre des élections européennes du 9 juin prochain, une réunion - débat est organisée le vendredi 24 mai à 19h00, salle Agnès Varda, 11 rue des sports aux Sorinières.

Une soirée d’échanges qui portera sur les propositions de notre liste La Gauche unie pour le monde du travail, qui reprend les thématiques des salaires, des services publics, de l’industrie et de l’agriculture. Les intervenants suivants seront présents : 

Malgré les chiffres encourageants publiés par la préfecture montrant une diminution de la délinquance générale de l’ordre de 11 % à Nantes en 2023 et de 3.2 % sur l’ensemble du département, certains événements récents nous rappellent que le chemin à effectuer pour en arriver à une certaine sérénité dans l’espace public est encore long. Ceci d’autant plus pour les habitantes et habitants de nos quartiers populaires.

Pendant deux jours et sur le thème de la souveraineté industrielle, Léon Deffontaines a sillonné l’estuaire de la Loire, à la rencontre du monde du travail, de syndicalistes des ports et docks, de l’aéronautique, de la SNCF, de la fonction publique territoriale ou des banques. Après des échanges et la visite des ateliers de réparation du Grand port maritime Nantes Saint-Nazaire au Pellerin, direction le studio de Télénantes pour une interview sur son déplacement.

Léon Deffontaines, tête de la liste « gauche unie » aux élections européennes, a tenu sa première  réunion publique ligérienne, à Nantes, aux Salons Mauduit le mardi 13 mars dernier. Près de 300 personnes étaient présentes pour un échange à bâtons rompus avec la salle, dans une ambiance mobilisatrice. Ce fut l’occasion de lancer en grand la campagne des européennes 2024 en Loire-Atlantique.

Pages

Souscrire à Fédération de Loire-Atlantique RSS